Comment améliorer son anglais ?

Vous n’êtes certainement sans savoir qu’en France, les cours d’anglais sont obligatoires lorsqu’on est jeune et qu’on va à l’école. Durant ma tendre enfance, je n’ai jamais séché aux cours d’anglais. Mais étant enfant, je n’étudiais pas suffisamment. En fait, je ne comprenais même pas à quel point il est important de parler anglais quand on deviendra adultes. Avec mes camarades, j’assistais à ces cours juste pour le fun, voire pour embêter la prof d’anglais.

Maintenant, à mon âge, je comprends mieux que les cours d’anglais à l’école formaient une bonne base pour parler cette langue. Toutefois, il est essentiel d’étudier pendant son temps libre et de s’améliorer soi-même. Après tout, les profs d’anglais m’ont toujours dit que le meilleur moyen d’améliorer mon niveau d’anglais est de lire, écrire, écouter et parler anglais régulièrement. Comme moi je l’ai fait, vous pouvez faire tout cela seul chez vous.

En fait, au cours des dernières années, j’ai essayé tant de façons pour améliorer mes compétences en anglais, et ce sans vider mon portemonnaie. Je vais vous en montrer quelques-unes, et j’espère qu’elles pourront vous être utiles.

suivre des cours d'anglais

Une chanson favorite par jour

Lorsque je préparais un concours de startup à Lyon, quelqu’un m’a dit qu’il est plus facile d’apprendre et de retenir de nouvelles expressions en écoutant une chanson en anglais. J’ai donc entrepris d’apprendre une chanson par jour. L’expérience a duré environ trois mois et ça a tellement réussi qu’aujourd’hui je peux vous citer les paroles d’un morceau des Beatles !

Prévoir un séjour à l’étranger

Si vous en avez la possibilité, les voyages peuvent être si enrichissants. En effet, entre les cours d’anglais à l’école et la pratique de l’anglais dans le monde réel, il y a une grande différence ! Quand j’étais à Londres lors d’une de mes vacances (que je vous raconterai plus tard), je craignais de ne pas pouvoir imiter l’accent anglais. Les Anglais parlent très vite… Et parler avec ces gens demande un maximum d’attention. Mais l’essentiel c’est que vous ne devez pas avoir peur ni hésiter à parler à vos interlocuteurs. C’est la meilleure façon de pratiquer et d’améliorer votre prononciation de chaque mot.

Ce qu’il y a d’important, c’est qu’apprendre l’anglais à l’étranger ne demande pas beaucoup d’efforts. Vous n’êtes pas obligé de rester à Londres pendant un mois parce qu’un court séjour suffit. Durant mes deux semaines de vacances dans la capitale britannique, je sentais que mon anglais s’améliorait de jour en jour ! J’avais hâte de voir à quel point je parle bien à mon retour en France !

Essayer d’appeler un service client à l’étranger

C’est une méthode très utile qui a fonctionné dans mon cas. Je l’ai essayée à Londres, lorsque j’avais un problème avec mon agence de voyage. Cette méthode est presque gratuite mais requiert une plus grande attention car il est question de conversation téléphoniques.

Le principe est tout simple : vous choisissez une société anglaise qui vend des produits que vous connaissez. Ensuite, composez le numéro du service clientèle (la plupart du temps, l’appel est gratuit) et transmettez une réclamation, ou demandez simplement des informations.

Par ailleurs, il existe aussi un moyen pour apprendre l’anglais, mais sans les inconvénients de l’Angleterre. Il y a quelques semaines, je suis allé à Californie pour rencontrer les responsables d’un hub qui subventionnait un de mes projets. Un jour, j’ai dû appeler Verizon pour me plaindre de mon téléphone qui n’arrêtait pas de bugger. Il m’a fallu plus de 30 minutes pour expliquer le problème à la fille du service client très patiente (que je remercie au passage) qui m’a répondu et pour comprendre ce qui n’allait pas. En effet, je devais lui demander de répéter chaque phrase plusieurs fois. Mais comme ce fut un très bon exercice, le lendemain, j’appelai de nouveau pour demander des informations sur les différents tarifs et les forfaits data de Verizon. Et le résultat c’était plutôt concluant : j’ai eu à la fois les informations et une leçon d’anglais gratuite !

Inviter des gens à dîner

C’est ma tentative la plus sérieuse pour faire des conversations en anglais gratuites. Et c’est plutôt accessible à tout le monde puisque cette méthode ne nécessite pas de partir de la France.

J’ai décidé d’offrir un dîner gratuit aux touristes étrangers dans mon quartier. En fait, cette méthode nous offrait, à ma femme et à moi, la possibilité de parler anglais, ainsi qu’aux touristes étrangers la possibilité de partager des plats français avec les habitants locaux.

La méthode a bien fonctionné pendant quelques mois, nous avons annoncé le projet sur Internet et dans la presse locale, et nous avons reçu des réponses de la part de nombreux touristes. Des étrangers de tout horizon, venant des États-Unis, de l’Angleterre, de l’Inde, de l’Iran et de la Colombie sont venus nous rendre visite et savourer une bonne tartiflette, du pot au feu et même un steak tartare.

Bon, d’accord, tous nos visiteurs ne parlaient pas l’anglais, mais nous nous sommes beaucoup amusés, nous avons surmonté nos peurs de parler. D’ailleurs, nous nous sommes fait de nouveaux amis.

lire un livre en anglais

Quelques conseils pour apprendre l’anglais

Après ces méthodes, voici quelques trucs pour vous aider à améliorer votre niveau d’anglais :

  • regarder des émissions TV anglophones ;
  • écouter la radio ou des chansons en anglais ;
  • lire des journaux et des livres en anglais ;
  • changer en anglais la langue de son PC, de son smartphone ;
  • regarder des films en streaming avec sous-titres (VOST).

Ce ne sont là que quelques exemples d’astuces d’enrichir votre vocabulaire et d’améliorer votre concentration et votre compréhension. Vous pouvez également acheter un livre d’exercices pour travailler votre grammaire et votre expression écrite en anglais. Pour ma part, je pense que ces astuces m’ont beaucoup aidé à améliorer mon anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *